Infos du web

Comparatif Banque, Brokers Forex, CFD et Cryptomonnaie

Comment obtenir un rachat de crédit facilement ?

rachat credit

Avez-vous des difficultés à rembourser vos crédits dans différents établissements ou souhaitez-vous simplement simplifier la gestion de vos créances ? Le rachat de crédit est alors une option envisageable. Nous vous fournissons dans cet article toutes les informations dont vous avez besoins pour vous engager dans une démarche de rachat de crédit.

Clarification conceptuelle

Il existe plusieurs terminologies pour désigner le rachat de crédit, notamment la restructuration, la consolidation ou le regroupement de crédits. C’est une alternative financière qui a pour vocation de répondre ou de remédier à des situations d’endettements excessifs. L’objectif est de restreindre considérablement la cagnotte globale de remboursement ? L’objectif étant de réduire la mensualité tout en allongeant la durée de remboursement. Dans ce contexte, un ou plusieurs crédits déjà existants sont substitués à un unique crédit dont le taux est moins élevé, mais amortissable sur une durée plus considérable en adéquation avec les capacités du débiteur.

Les différents types de rachat de crédit

Il existe plusieurs types de rachats de crédit en fonction des modalités et des dispositions légales qui les encadrent :

  • Le rachat de crédit de consommation : Ce type de rachat permet le regroupement de plusieurs créances, il peut être question ici des prêts de consommation, des dettes fiscales, des prêts personnels, des loyers impayés et même des découverts bancaires. Toutes ces dettes sont regroupées en une seule sans pour autant impliquer un apport de garanti.
  • Le rachat de crédit immobilier : Ce type de rachat s’apparente étroitement au précédent sauf que ce dernier permet de regrouper plusieurs crédits immobiliers en plus des crédits de consommation, mais dans ce cas de figure on parlera plutôt de rachat de crédit hypothécaire. Le bien immobilier sera ainsi mis en garantie de prêt.
  • Le rachat de crédit professionnel : ce type de rachat concerne les artisans, l’entrepreneur et les professionnels de tous ordres. Ce rachat permet de regrouper en une seule mensualité une diversité de crédit. Le plus souvent, les entreprises font recours au crédit pour financer leur travaux, l’achat du matériel ou encore la location des locaux, cela engendre une accumulation des mensualités. Afin de ne pas alourdir les charges financières de l’entreprise, le rachat de crédit professionnel regroupera ses crédits afin de renégocier le taux d’intérêt, ce qui aboutit à la création d’une mensualité unique inférieure à la somme des précédentes mensualités et bien entendu un rallongement de la période de remboursement.

Cadre juridique du rachat de crédit

À chaque type de rachat de crédit est associé un statut juridique. La nouvelle loi relative au crédit et à la consommation prévoit plusieurs décrets d’application. Du point de vue légal la législation prévoit un taux d’emprunt unique suite au regroupement de tous les crédits contractés qu’il s’agisse d’un crédit immobilier ou de consommation. Dans le contexte d’un regroupement de crédit immobilier et de consommation, l’organisme repreneur doit déterminer la part des créances immobilières renseignées en adéquation avec les taux de rachat de sorte que si cette part représente plus de 60 % du total de rachat, le débiteur bénéficiera d’un crédit associé à un statut juridique des prêts immobiliers. Cependant, si la part est inférieure à 60 % le rachat de crédit sera rattaché au statut juridique de prêt à la consommation. La législation en vigueur prévoit également un délai de révocation d’un rachat de crédit. En effet, la loi de Scrivener associée à la loi Lagarde sur le crédit à la consommation détermine un délai de rétractation pour toute offre de contrat de regroupement selon l’option de rachat. Ce délai est de quatorze jours à compter de la date de signature relative à un rachat de crédit de consommation, il est aussi prévu un délai de dix jours à partir de la réception du contrat de rachat de crédit immobilier, c’est donc un délai de réflexion.