Infos du web

Comparatif Banque, Brokers Forex, CFD et Cryptomonnaie

Investir dans le SCPI : ce que vous devrez savoir

En France, une société civile d’investissement immobilier (SCPI) est une structure d’investissement mutuel. Le but d’une société civile de l’investissement immobilier est l’acquisition et la gestion d’un professionnel de l’immobilier. La société de gestion prend soin de collecter l’argent des particuliers, de trouver des actifs dans lesquels investir, de gérer ce patrimoine et de redistribuer les loyers ou les avantages fiscaux à ses porteurs de parts, « associés ». Plus de détails sur le SCPI ? Cet article est pour vous ! Nous allons vous donner un maximum d’informations concernant ce type d’investissement.

Qu’est-ce qu’une SCPI ?

Il s’agit d’une société réglementée, supervisée par l’Autorité des marchés financiers (AMF), dont l’objet est d’acquérir et de gérer un parc immobilier résidentiel ou commercial (perception de loyers, sélection, achat, revente, gestion de baux, travaux, etc.) et de payer des loyers aux investisseurs au prorata de leurs parts dans la SCPI. Le prix unitaire varie selon le fonds, mais peut être bas. Chaque investisseur, également appelé « associé », a droit à des loyers, le plus souvent trimestriels, et récupère ses actions à son départ. Attention, le capital investi n’est jamais garanti, ce qui signifie que la valorisation des parts investies suit l’évolution du marché immobilier, à la hausse (comme à l’heure actuelle) ou à la baisse.

Quels sont les bénéfices de cet investissement ?

L’investissement SCPI vaut environ 5 % par an pour les investisseurs. Ce qui est plutôt une somme élevée par rapport à d’autres investissements. En quelques mots, voici une liste des avantages de cet investissement :

  • Accès facile à l’investissement immobilier
  • Vous pouvez également emprunter de l’argent pour acheter des actions.
  • C’est une solution intéressante dans l’environnement actuel de taux d’intérêt bancaires bas.
  • Tout revenu mensuel que vous recevez de la SCPI peut vous aider à couvrir une partie des versements du prêt.

Cependant, vous devez garder à l’esprit que si les actions que vous avez achetées avec de l’argent emprunté ne fournissent pas un revenu suffisant pour rembourser le prêt, ou en cas de baisse de prix lorsque vous cherchez à vendre vos actions, vous devrez payer la différence. Toutefois, ce cas est rare, car de manière générale, l’investissement est rentable, quand vous optez pour le SCPI.

Est-ce un bon choix ?

Oui, le SCPI est globalement un bon choix pour la performance. Le rendement offert est souvent inférieur à celui d’une SCPI de performance, mais ils offrent à leurs porteurs de parts une réduction d’impôt. Cependant, cette réduction d’impôt est conditionnée par la durée de conservation des actions. Ces fonds d’investissement doivent donc être envisagés dans une perspective à long terme. En effet, comme tous les investissements, c’est un soutien à l’investissement à long terme (15 ans) qui doit être acquis en vue de la diversification du patrimoine. Plus précisément, la revente des actions sur le marché secondaire expose le Souscripteur à un risque de perte en capital et à la remise en cause de l’avantage fiscal.

Combien ça coûte ?

L’achat de parts implique deux types de frais: les frais d’entrée et les frais de gestion. Les droits d’entrée varient en moyenne entre 8 % et 10 % du montant investi. Ils rémunèrent la société de gestion, le réseau de commercialisation et la sélection du bien. Contrairement aux idées reçues, ces frais n’ont rien à voir avec le paiement des frais de notaire associés à votre achat. Et contrairement à son nom, ce montant est généralement prélevé au moment de votre sortie, lorsque vos unités sont vendues. Cela permet à votre épargne de fonctionner pleinement pendant la période de détention de vos actions, ce qui n’est pas le cas d’un achat où les honoraires de notaire sont dus immédiatement. Vous devrez également payer des frais de gestion (fonctionnement du bâtiment, son entretien, ses assemblées générales et audits annuels), d’environ 13 %, déduits automatiquement de vos revenus. C’est pour amortir ces frais que les professionnels conseillent de conserver les actions SCPI pendant au moins huit ans.

Le SCPI et la loi Pinel

La SCPI Pinel succède à la SCPI Duflot et assure la fiscalité de la loi Pinel via une SCPI. La réduction d’impôt est de 18 % sur 9 ans. Pour profiter des avantages de la loi « Pinel », vous devez être un résident français. La SCPI Pinel permet à l’investisseur d’obtenir une réduction d’impôt étalée sur 9 ans avec un risque locatif relativement faible car partagé. L’investisseur perçoit le loyer pour la durée de la détention. Investissement dans des bâtiments neufs qui sont ensuite loués à des particuliers. C’est une société de gestion qui s’occupe de sélectionner des biens, de les gérer et de les vendre. La souscription d’actions de SCPI peut être envisagée par un investisseur disposant soit d’un capital disponible, soit d’une épargne de capacité et recherchant d’abord une réduction d’impôt sur le revenu, mais aussi un complément de revenu régulier, immédiat ou long terme et une simplification et une sécurisation de sa gestion de patrimoine.