Sélectionner une page

Investir dans le private equit

private equit

Depuis un certain moment, le private equit ou investissement en action sur les entreprises non cotées en bourse connaît un succès important. Plusieurs raisons peuvent l’expliquer, notamment la possibilité d’apporter de nouveaux capitaux à une société. Mais quelles sont les informations à connaître avant de se lancer dans ce type d’investissement ?

Les différents types de private equit

Les fonds de private equit désignent une forme d’investissement utilisé par les sociétés pour avoir de nouveaux financements afin de favoriser leur développement, ou leur transformation. Cet investissement peut prendre plusieurs formes dont plus courants sont les suivants :

  • le capital risque qui concerne la création de start-up en particulier dans le secteur des nouvelles technologies et les biotechnologies.
  • les LBO ou Leverage Buy Out qui concerne l’achat de part dans une société plus grande qui domine un secteur économique donné. L’achat de ce genre de titre va améliorer le management interne, à payer les dettes et optimiser les flux de trésorerie.

À noter, que le private equit peut aussi prendre d’autres formes moins utilisées comme :

  • le capital-transmission qui facilite la cession d’actions aux nouveaux associés
  • le capital-retournement adapté aux entreprises en grande difficulté financière
  • le capital-risque pour investir dans une entreprise durant sa création

Avantages et inconvénients d’investir dans le private equit

Le premier avantage de private equit est de permettre un accompagnement des entreprises dans le long terme. Contrairement aux financements bancaires, les conditions sont plus souples, ainsi, la société ne va subir aucune pression de la part de ses actionnaires. Ensuite, le second avantage est la possibilité pour une société en private equit de pouvoir diversifier son portefeuille et ainsi limiter les risques de pertes financières graves.

Le private equit offre également des contrats sur mesure adaptée aux besoins des entreprises en donnant la possibilité de conserver leur statut de société non cotée, une situation qui les protège.

Par rapport aux inconvénients, il faut signaler l’immobilisation des liquidités qui peut prendre plusieurs mois avant de pouvoir retirer son capital par exemple. Enfin, par rapport au prix des actions, la valeur de sociétés cotées est plus intéressante.

Les étapes pour investir dans le private equit

La première étape consiste à choisir un broker pour investir dans les titres private equit. Pour cela, vous devez choisir les brokers les plus fiables et surtout qui présentent une bonne solidité financière. L’idéal est de trouver un courtier qui ne pratique aucune commission par rapport à l’achat des titres, par exemple El Toro. Quant à l’ouverture d’un compte, il suffit de suivre les instructions sur la plateforme.

La seconde étape consiste à acheter des actions après avoir déposé de l’argent sur la plateforme. Vous pouvez alors passer un ordre d’achat directement sur cette dernière. Le choix des titres à acquérir va dépendre en grande partie du taux de rendement dans le long terme.

Pour conclure, malgré ces quelques inconvénients, le private equit est l’un des moyens les plus rapides de soutenir les entreprises dans leur croissance, de diversifier vos actifs et surtout d’avoir une intéressante plus-value dans le long terme.