Infos du web

Comparatif Banque, Brokers Forex, CFD et Cryptomonnaie

Le crédit immobilier, les subtilités d’un secteur au cœur des transactions financières

credit immobilier

Le vœu le plus cher à toute personne est de se retrouver un jour chez soi, oui chez soi. Une demeure correspondant en tout point à nos exigences, un plan en adéquation avec votre style et une décoration attrayante qui suscite l’admiration de tous. Seulement, voilà, entre votre situation financière peu reluisante et les innombrables conditions des banques auxquelles nul ne peut déroger, votre rêve semble insaisissable. Il est désormais impérieux pour vous de vous familiariser avec les exigences et les subtilités qui entourent les prêts immobiliers, C’est d’ailleurs dans cette aventure que nous vous embarquons à travers cet article.

Cadre juridique relatif au crédit immobilier

Le crédit immobilier représente un enjeu majeur pour la législation en vigueur. En effet la loi scrinever 2 relative au crédit immobilier adoptée le 13 juillet 1979 a pour vocation de protéger les emprunteurs du surendettement. Dans un premier temps, elle jette les bases d’un climat de confiance et de transparence en imposant aux banques d’inclure dans l’offre de prêt certaines mentions obligatoires. La loi scrinever 2 prévoit entre autres un délai de réflexion de 10 jours avant signature du contrat, une clause suspensive d’obtention de financement, la possibilité de rembourser son prêt par anticipation. Plusieurs lois viennent par la suite augmenter le chapelet des normes juridiques qui encadrent le recours à un crédit immobilier, on peut citer à titre d’exemple la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, la loi pour l’évolution du logement et l’aménagement numérique, etc.

Les étapes à suivre pour l’obtention d’un crédit immobilier

Le projet d’obtention d’un prêt immobilier ne doit pas être pris à la légère, il nécessite une attention particulière des différentes parties et implique la mise en place de certaines dispositions visant à mener à bien cette initiative. Les étapes suivantes sont donc incontournables :

  • Étape 1 : L’anticipation

Cette étape implique une phase de réflexion et de planification minutieuse à l’issue de laquelle vous établissez le lien entre votre projet immobilier et l’apport personnel que vous êtes prêt à apporter, vous déterminerez également sur quelle mensualité vous êtes prêt à vous engager ainsi que la durée du prêt. Ces dispositions vous permettront d’évaluer la viabilité du projet.

  • Étape 2 : Analyse comparative des offres bancaires et constitution du dossier

Étant donné que le marché des crédits immobiliers est devenu très concurrentiel ces derniers temps, il vous revient donc d’étudier les différentes opportunités que vous proposent les banques afin d’en choisir la plus avantageuse et la plus compétitive en tenant compte du taux proposé, le montant, les conditions, l’assurance, et la domiciliation bancaire. Après cela, il faudra monter votre dossier en réunissant les pièces exigées.

  • Étape 3 : Examen des accords de principe et acceptation de l’offre dans les délais impartis

Après introduction de votre dossier à la banque, cette dernière vous fera parvenir une offre précisant les modalités du prêt. Vous disposez alors d’un délai de 10 jours pour étudier le contenu de l’offre afin de l’adopter ou de le révoquer. Au cas où les accords de principe vous conviendraient, il ne vous restera qu’à signer et transmettre l’offre à votre banque afin de lui signifier que les termes du contrat sont acceptés.

  • Étape 4 : Le financement de votre projet

Par l’entremise d’un notaire dont le RIB aurait préalablement été transmis à la banque, le déblocage des fonds alloués à l’exécution de votre projet se fait généralement le même jour dès la signature du contrat.

 

La gestion efficiente du crédit immobilier est déterminante pour l’attente de vos objectifs