Sélectionner une page

Le CAC 40 est le principal indice boursier de la bourse de Paris. Crédit Agricole se retrouve en tête de la bulle spéculative sur cet indice grâce aux performances de son action. En effet, elle a réalisé un gain de 1,8 %, ce qui est très encourageant sur le marché. Comment peut-on analyser cette valorisation ? Dans les lignes çà suivre, nous vous en disons plus à ce sujet.

JP Morgan booste Crédit Agricole sur le CAC 40

Le positionnement de l’action Crédit Agricole en tête de l’indice CAC 40 est la conséquence du relèvement de la recommandation de la banque américaine JP Morgan. En relevant son conseil de Neutre et en fixant un objectif de cours dans la tranche de 12 à 15,50 euros, la banque a engendré une croissance de l’action de 1,8 % pour une valorisation à 11,56 euros. Selon la banque américaine, l’action Crédit Agricole a un fort potentiel de croissance : 36 %.

Les prévisions de JP Morgan se basent sur l’augmentation des revenus provenant de la gestion d’actifs et d’assurances. La rentabilité effective des fonds devrait se faire à hauteur de 11 % en 2023. Aussi, le rendement du dividende de 7 % est l’un des meilleurs sur le marché européen. Selon les prévisions, le rendement devrait se retrouver à 6,1 % dans les prochaines années. D’autre part, le rendement moyen devrait atteindre 7,2 % d’ici 2023 si l’évolution de l’excès de capital atteint 20 % de la capitalisation.

Depuis la présentation de ses comptes le 11 janvier 2021, le taux de croissance de l’action a atteint les 11 %. Une telle évolution de la courbe ne peut que renforcer les prévisions des analystes. Les investissements dans les énergies renouvelables devraient renforcer la valorisation de Crédit Agricole.

L’investissement dans les énergies renouvelables

Le groupe Crédit Agricole s’intéresse de plus en plus aux énergies renouvelables. Tel est ce qui transparait dans l’annonce de l’entrée de Crédit Agricole Assurances au capital d’un portefeuille de projets renouvelables de Total Quadran à hauteur de 50 %. Il en est de même pour la Banque des Territoires. En ce qui concerne Crédit Agricole Assurances, son investissement porte sur neuf parcs éoliens et 44 centrales solaires. L’objectif est de produire une énergie propre de 285 MW.