Infos du web

Comparatif Banque, Brokers Forex, CFD et Cryptomonnaie

Saxo Bank s’attend à une croissance prometteuse de l’industrie du jeu vidéo

Saxo Bank s’attend à une croissance prometteuse de l’industrie du jeu vidéo

Le secteur des jeux vidéo a fortement progressé durant l’année 2020. Cette situation résulte du confinement lié à la crise sanitaire. Des milliards de personnes étaient alors contraintes de rester dans leur domicile suite aux mesures de restriction prises par les autorités. D’après les experts de Saxo Bank, l’industrie des jeux vidéo devrait continuer à enregistrer une progression notable à l’avenir.

Une performance sur le long terme en vue

L’industrie du jeu vidéo a suffisamment de potentiels pour continuer à performer sur le long terme. Elle a enregistré de la croissance en 2020 suite aux mesures de confinement décrétées pour contenir la propagation de la pandémie de coronavirus. Chez Saxo Bank, les analystes restent convaincus de la capacité de ce secteur à maintenir une croissance stable dans la durée.

La banque danoise atteste sa conviction par du concret puisqu’elle vient d’établir une liste thématique de 30 valeurs du secteur. Celle-ci porte la dénomination de « Saxo Gaming » où figurent des noms très connus dans le milieu. Évidemment, les leaders de l’industrie du jeu vidéo sont bien présents dans cette liste, à savoir Ubisoft, Electronic Arts, Activision Blizzard ou encore Nitendo. En effet, le producteur japonais de jeux vidéos demeure un incontournable malgré les mutations successives enregistrées au sein du secteur.

Visiblement, l’optimisme règne dans le secteur puisque l’éditeur polonais de jeux vidéo CD Projekt figure aussi dans cette liste malgré sa dernière mésaventure. L’entreprise a défrayé la chronique pour l’échec cuisant rencontré par son blockbuster CyberPunk 2077.

Croissance probable pour les fabricants de composants

La croissance du secteur des jeux vidéo devrait également profiter aux entreprises dont les activités sont liées à celui-ci. Ainsi, les développeurs de jeux et les fabricants de cartes graphiques bénéficieront certainement de la hausse attendue. C’est pourquoi le directeur de la stratégie actions de Saxo Peter Garnry a intégré dans sa liste de valeurs des entreprises références. Des géants de leur secteur sont évidemment mentionnés : Nvidia, Tencent, ainsi que des éditeurs de jeux en ligne comme Zyga, NetEase et Sea Ltd. À ceux-ci s’ajoute le groupe chinois de streaming d’e-sport Bilibili qui figure aussi en pôle position dans la liste.

Une progression de 37 % en 2020

Les entreprises spécialisées dans les jeux vidéo ont enregistré une forte croissance au cours de l’année 2020. Cela peut paraître paradoxal dans le sens où la plupart des secteurs d’activités ont ressenti les contrecoups de la crise sanitaire liée au Covid-19. Pour sa part, l’industrie du jeu vidéo se porte plutôt bien au vu des chiffres publiés. Elle a enregistré une progression de l’ordre de 37 % de leur chiffre d’affaires durant l’année 2020. L’optimisme est toujours permis puisque leur Ebitda combiné a connu une croissance d’environ 59 % l’année dernière. L’objectif de cours moyen est de 16 % au-dessus du prix du moment.

Pour dire les choses simplement, la rentabilité de l’industrie du gaming ne fait aucun doute. Peter Garnry est très clair à ce sujet « tandis que d’autres industries à forte croissance, comme le e-commerce, dont les marges sont faibles, ont des difficultés à générer d’importants flux de trésorerie ». Cet expert appuie ses arguments par la capacité du secteur à dégager des revenus plus facilement puisque les besoins d’investissement en capital sont faibles. Il faut reconnaître que la nature numérique du secteur représente un véritable atout.

Les GAFAM en embuscade pour profiter de la croissance à venir

Le potentiel du secteur des jeux présente des effets à différents niveaux. La concurrence va manifestement s’intensifier puisque les GAFAM comptent tirer leur épingle du jeu. Microsoft, Amazon, Alphabet et Apple ont clairement affiché leur intention de se lancer dans cette industrie prometteuse. Les analystes des marchés appréhendent les choses avec optimisme pour le cas des 30 entreprises de la liste établie par Saxo Bank.

Cependant, les analystes de la banque danoise restent prudents en tant que professionnels avisés. En aucun cas, la liste en question est considérée comme une recommandation d’investissement. Il s’agit simplement d’un guideline sur lequel les professionnels de la banque pourront s’appuyer pour dénicher des opportunités en bourse.

La liste de Saxo Bank est très intéressante dans la mesure où elle affiche un « track-record » exceptionnel : +110 % en 2020 et +772 % sur les cinq ans écoulés.

Fortnite à suivre de près, un rival sérieux pour Netflix

Les règles ont changé pour le secteur des jeux vidéo suite à fermeture des espaces de loisirs et à l’annulation des compétitions sportives. La pandémie du Covid-19 en est la cause principale. Depuis 2020, socialiser virtuellement en ligne est devenu une habitude chez un grand nombre d’adultes américains. Les chiffres sur la consommation des jeux vidéo font état d’une durée de 1 heure par jour à s’amuser.

La popularité de la diffusion en streaming du e-sport ne cesse également de croitre, en particulier au travers de plateformes comme Twitch. Le PDG de Netflix affichait déjà sa méfiance en 2019 à l’égard de ce concept. Il déclarait alors que la menace principale pour son entreprise était surtout Fortnite, et non HBO ou Disney. C’est vrai que les jeux commencent à gagner en popularité auprès des gens.

Le secteur des jeux vidéo est soutenu par la modification des habitudes des gens en matière de sociabilisation et de divertissement. La vulgarisation de l’utilisation des Smartphones a aussi induit un certain changement d’habitude. À ceci, s’ajoutent les progrès de l’intelligence artificielle et de la réalité virtuelle. Saxo Bank avance notamment qu’en 2021, environ 2,7 milliards de personnes joueront à des jeux vidéo, toutes plates-formes confondues. Il s’agit d’un chiffre enthousiasmant pour ce secteur.

Selon Peter Garnry, la croissance de l’industrie du gaming se fera à travers l’accaparement des parts de marché du secteur des loisirs.

La prudence demeure le meilleur allié de l’investisseur

La réduction du chiffre d’affaire du secteur des jeux vidéo reste une éventualité pour l’année 2020. Peter Garnry n’y va pas par 4 chemins en précisant que les joueurs pourraient probablement préférer la socialisation physique si leurs pays autorisent la libre circulation des gens.

Par ailleurs, les autorités chinoises ont adopté une nouvelle législation ayant pour contenu la réduction du temps de jeu des mineurs. L’entreprise chinoise Tencent a été le premier à être impactée par cette loi, avant de profiter favorablement de l’effet Covid-19. Précisons aussi que le développement de nouveaux jeux est très difficile. La contraction pourrait provenir de ce point stratégique. Beaucoup de développeurs de jeux vidéo chevronnés n’ont jamais réussi à renouveler leurs exploits passés.

Les géants comme Google, Apple, Amazon et Microsoft pourraient aussi influencer significativement l’évolution du secteur du fait de leurs énormes possibilités. Il faut donc appréhender les choses avec prudence. En même temps, il faut prendre en considération le contexte global du marché. L’investisseur devrait intégrer dans son analyse le risque de hausse des taux d’intérêt aux États-Unis.